Véra Molnar. Une ligne...

26 Mai au 9 Septembre 2018

Après des études à l’École des beaux-arts de Budapest, où elle naît en 1924, et son installation à Paris en 1947, Véra Molnar se tourne vers l’abstraction géométrique et se lie en particulier avec les artistes qui, tel François Morellet, s’intéressent aux formes élémentaires et à un art fondé sur le choix d’un système. La méthode n’empêchant pas la fantaisie, elle introduit cependant volontiers un peu de désordre ou d’instabilité pour faire surgir des événements plastiques singuliers.
Dans le vocabulaire minimal qu’emploie Véra Molnar, la ligne tient une place majeure. Elle épouse toutes les directions possibles, courant sur le papier, la toile ou le mur. Elle peut être souple, tremblée ou rectiligne, courte ou longue, ténue ou épaisse, elle peut être dessinée avec un crayon, un pinceau trempé de gouache ou de peinture, elle peut être aussi générée par un ordinateur. Elle se métamorphose en lettre, simule parfois une écriture cursive, se concrétise dans certaines oeuvres par un fil tendu ou la juxtaposition de papiers déchirés. La meule de Claude Monet, le profil de la montagne Sainte-Victoire, chère à Cézanne, et le carré magique de la Mélancolie de Dürer inspirent à leur tour des structures linéaires inédites, soumises à de multiples variations. Cette ligne omniprésente est pour Véra Molnar « comme un curriculum vitae, à l’image de l’ensemble de mes activités passées : somme de ma vie » (1997). Inventive et vagabonde, elle traverse son oeuvre et est au coeur de l’exposition présentée au musée des Beaux-Arts de Caen.
 
 
Commissariat : Caroline Joubert
 

Les dates clefs

17 Mai

Vernissage de 11 à 13h - ouvert à tous

> voir l'agenda complet

Tarifs de l'exposition

exposition Molnar + accès aux collections + Hélène Delprat

3.50€

-

pour les moins de 26 ans et pour tous le 1er dimanche du mois

Gratuit