Aller au contenu principal

Alerte infos : En raison du contexte sanitaire et conformément aux directives gouvernementales, le musée des Beaux-Arts de Caen est fermé au public jusqu’à nouvel ordre. Merci de votre compréhension.

En savoir plus
Gautier, La repasseuse
Crédits

Gautier, La repasseuse, Caen, musée des Beaux-Arts © mba Caen

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. Exposition

Les villes ardentes

Art, travail, révolte 1870-1914

Du 16 mai au 20 septembre 2020

La date d'ouverture de l'exposition, n'est pas connue à ce jour, elle est donnée ici à titre indicatif. En attendant, nous vous invitons à écoutez nos "Chroniques ardentes" enregistrées régulièrement par les contributeurs de l'exposition afin d' illustrer la diversité des représentations artistiques du travail et des soulèvements populaires de 1870 à 1914.

L'exposition est présentée dans le cadre de Normandie impressionniste 2020, avec le soutien exceptionnel du musée d'Orsay

 

 

Le billet d'accès à l'exposition Les villes ardentes vous ouvre les portes de l'ensemble du musée et de ses expositions.

Du souvenir des événements de la Commune à la veille de la première guerre mondiale, la France traverse une période d’importantes mutations, économiques, politiques et sociales. La société industrielle centrée sur le travail inspire un certain nombre de peintres. Les impressionnistes, post-impressionnistes et naturalistes se retrouvent autour de ce même motif, marqués par une sensibilité à la réalité de leur temps. En s’attachant à la représentation des scènes de travail en ville entre 1870 et 1914, le musée des Beaux-Arts de Caen souhaite tout autant déplacer les oppositions habituelles de style, de genre et d’école, qu’élargir le regard porté sur l’art impressionniste, plus volontiers considéré comme un art d’agrément, attentif à la société de loisirs plus qu’à celle du travail. L’exposition mêlera quelques cent cinquante œuvres dessinées, peintes et sculptées réparties en huit grandes sections, pour une approche du paysage, des hommes et des femmes, de l’histoire sociale du travail en peinture.

Commissariat : Emmanuelle Delapierre directrice - conservatrice en chef du musée des Beaux-Arts de Caen et Bertrand Tillier, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Avec le mécénat du CIC Grand-Ouest et le partenariat de Télérama

________________________________________________________________________________________________________

*Le musée au cœur de Normandie impressionniste 2020.

Pour sa 4e participation au festival Normandie impressionniste, le musée des Beaux-Arts de Caen place l'ensemble de ses expositions sous le signe des modernités urbaines. D'une exposition à l'autre, Villes ardentes, Fernand Léger et Gérard Fromanger, le visiteur s'engage dans une traversée dans l'histoire et les arts qui met en lumière autant de visions de la ville et des traces laissées par les activités humaines. Du XIXe siècle jusqu'à nos jours, c'est un monde en profonde mutation que les peintres observent : témoins d'une réalité et porteurs d'un puissant imaginaire social, ils décrivent le monde du travail et ses mutations, la transformation des paysages et des villes.

 

Lire la suite

Tarif

7,00 € / pers.
TR : 5,00 € / pers.

Le musée est gratuit pour les moins de 26 ans et pour tous les 1er week-end du mois

Infos pratiques

Chroniques ardentes : les oeuvres de l'exposition dialoguent avec des oeuvres littéraires, musicales, chorégraphiques et plastiques

Chroniques ardentes