Aller au contenu principal
Caravage, Jeune garçon mordu par un lézard, 1596-97, huile sur toile, Florence, Fondation Longhi
Crédits

© Caravage, Jeune garçon mordu par un lézard, 1596-97, huile sur toile, Florence, Fondation Longhi

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. Exposition

L'école du regard          

Caravage et les peintres caravagesques dans la collection Roberto Longhi

Du 29 mai au 17 octobre 2021

En partenariat avec la Fondation Longhi

Éminent historien de l’art, Roberto Longhi (1890-1970) a consacré la plus grande part de ses études à Caravage (Michelangelo Merisi, dit Caravage, 1571-1610) et aux artistes qui ont assimilé sa leçon, depuis sa thèse, soutenue en 1911 à l’Université de Turin, jusqu’à la monographie publiée en 1952 à la suite de la grande exposition Mostra del Caravaggio e dei Caravaggeschi organisée à Milan en 1951. Il a été l’un des premiers à définir le style direct et naturaliste du maître lombard, à évoquer son univers poétique et le rôle fondamental que joue la lumière dans ses tableaux, à saisir enfin la portée révolutionnaire d’un art qui fut adopté et divulgué par nombre de peintres italiens et étrangers.
Parallèlement à ses recherches, Roberto Longhi a réuni à partir des années 1920 une collection dédiée naturellement et essentiellement aux peintres caravagesques, véritable école du regard déclinant en une cinquantaine de tableaux les formules initiées par Caravage. Des peintures de grande qualité de Carlo Saraceni, Battistello Caracciolo, Orazio Borgianni,
Matthias Stomer, Giovanni Lanfranco ou Mattia Preti y côtoient les Apôtres de Jusepe de Ribera, la Négation de saint Pierre, chef-d’œuvre de Valentin de Boulogne, et le fameux Jeune Garçon mordu par un lézard, tableau exécuté par Caravage au début de son séjour romain(vers 1596-1597). D’après cette dernière œuvre, acquise vers 1928, Longhi a réalisé un dessin qui témoigne de son habileté et de son acuité visuelle. La pratique du dessin, loin d’être une expérience isolée, aidait l’historien de l’art à mieux évaluer l’organisation spatiale et lumineuse des peintures admirées dans un musée ou appartenant à sa propre collection.

L’exposition présentée à Caen rassemble pour la première fois une vingtaine de dessins de la main du collectionneur en prélude à la cinquantaine d’œuvres caravagesques provenant de la maison florentine de Roberto Longhi, la Villa Il Tasso, siège de la fondation portant son nom.

 

Commissariat scientifique : Maria Cristina Bandera, directrice scientifique de la Fondation Longhi

Commissariat du musée : Caroline Joubert, conservatrice en chef
 

Lire la suite

Tarif

5,50 € / pers.
TR : 3,50 € / pers.

Le musée est gratuit pour les moins de 26 ans et pour tous les 1er week-end du mois

Infos pratiques

Sélection d'images

Communiqué de presse